français / english
<<

Présentation Générale

Première congrégation bouddhiste d’obédience guélougpa légalement reconnue en France, l’Institut Ganden Ling poursuit l’œuvre entreprise dès 1978 par son fondateur le Vénérable Dagpo Rimpotché. Elle agit en collaboration avec l’association “Institut Guépèle”, et l’association à vocation humanitaire et culturelle “Entraide Franco-Tibétaine”. Les Instituts ont pour but de transmettre l’enseignement du Bouddha à ceux qui le souhaitent, en France et à l’étranger, en leur permettant de s’adonner à l’étude, à la réflexion et à la méditation. Le Vénérable Dagpo Rimpotché et les Instituts ont eu l'honneur de recevoir une vingtaine de grands maîtres parmi lesquels Leurs Eminences Kyabdjé Trijang Rimpotché et Kyabdjé Ling Rimpotché, les deux Tuteurs de Sa Sainteté le Dalaï Lama, ainsi que plus récemment Sa Sainteté lui-même.

Le bouddhisme tel qu’il est pratiqué au Tibet est de tradition mahayana. Sa particularité est d’avoir su garder vivantes et authentiques les lignées d’instructions remontant au Bouddha Shakyamouni. A la fois religion et philosophie, il nous propose au quotidien des méthodes visant la paix et le bonheur de chacun. C’est donc un véritable art de vivre qui concourt à la maîtrise de soi et à l’ouverture aux autres.

Le Bouddha

Il y a près de 2600 ans, dans le royaume des Shakya à Loumbini dans le Nord de l'Inde, naît celui qui deviendra le Bouddha Shakyamouni. Son père, le roi Souddhodana, et sa mère la reine Maya, lui donnent le nom de Siddhartha, "Celui qui est parvenu à son but". Il bénéficie de tous les plaisirs et des luxes du palais de son père, mais sans pouvoir en sortir. En effet, une prédiction le voue à devenir ascète s'il renonce à régner. Inquiet de cette perspective, son père essaie donc de lui cacher les misères de ce monde, et l'élève selon les traditions de son époque et de son rang afin qu'il lui succède le jour venu. Le prince Siddharta étudie notamment les arts sportifs et les techniques, et fait montre des plus grands talents. A 16 ans, il épouse la princesse Yasodhara qui lui donne un fils, Rahoula.

Un jour, Siddharta sort du palais et fait quatre rencontres décisives : un malade, un vieillard, un cadavre et un ascète. Ainsi découvre-t-il les réalités du monde. Souhaitant instamment remédier à la souffrance qu’il vient d’entrevoir, et comprenant qu’il n’en trouvera pas l’antidote dans la vie mondaine qu'il mène, il décide à 29 ans de quitter le palais, sa famille et son rang, et de renoncer au trône. Durant six années, il suit de nombreux maîtres et observe les ascèses les plus extrêmes. Celles-ci, pas plus que les plaisirs mondains, ne lui apportent ce qu'il recherche. C'est pourquoi il les abandonne également, et s'assoit sous l'arbre de la bodhi (ficus religiosa) à Bodhgaya pour méditer jusqu'à découvrir le moyen de libérer les êtres de la souffrance.

Finissant par vaincre tous ses défauts et parachever toutes ses qualités, il réalise la véritable nature des phénomènes et obtient ainsi l'état de Bouddha à l'âge de 35 ans. Sept semaines plus tard, dans le Parc des Gazelles à Sarnath, il rencontre ses cinq premiers disciples qui ne sont autres que d'anciens compagnons d'ascèse. Il leur expose son premier enseignement, les Quatre nobles Vérités.

Durant les 45 années qui suivent, le Bouddha enseigne inlassablement le Dharma en tenant compte des dispositions et des capacités des différents auditeurs. Il enseigne le pratimokshayana (véhicule de la libération pour soi) et le mahayana (grand véhicule ou véhicule de la libération pour tous les êtres). Ce dernier comporte la voie des perfections (paramitayana) et la voie ésotérique (tantrayana). Il existe plusieurs manières de classer ces enseignements. La classification binaire les range dans le tripitaka (3 corbeilles) en fonction du sujet, et dans le 3 roues du dharma en fonction de l'époque – voir définitions du glossaire.

A 80 ans, le Bouddha, sentant ses forces décliner, réunit ses disciples à Kushinagara. Il se couche sur le côté droit et montre le passage en nirvana.
Après s’être répandu en Inde, le Dharma se propage dans de nombreux pays d’Asie. Il est introduit au Tibet au 7e siècle. Après deux siècles de développement et une période de déclin, une seconde diffusion est menée par le Maître indien Atisha au 11ème siècle.

Biographie résumée du Vénérable Dagpo Rimpotché

Le Vénérable Dagpo Rimpotché est né au Tibet en 1932. Reconnu comme tulkou (lama réincarné) par Sa Sainteté le Treizième Dalaï Lama, il est à la tête de plusieurs communautés monastiques, et accomplit ses études dans la plus pure et la plus stricte tradition sous la direction de maîtres éminents. Premier lama tibétain arrivé en France, il participe dès 1960 à des travaux universitaires puis enseigne sa langue et sa culture à l’INALCO (Langues Orientales) durant près de trente ans. Il donne des conférences et des enseignements sur le bouddhisme depuis 1978, et a fondé des centres d’étude et de pratique dans de nombreux pays d'Occident et d'Asie.